Back to home
in Conseils pratiques, Islande

Location de voiture en Islande : mode d’emploi

  • 8 janvier 2018
  • By Nicolas
  • 0 Comments
Location de voiture en Islande : mode d’emploi

Depuis que je suis revenu d’Islande, je me rends compte que la location de voiture sur l’île de feu et de glace est un sujet récurrent et controversé, où les opinions diffèrent. Voici un petit récapitulatif et quelques conseils pour bien choisir sa voiture en Islande, principalement en hiver (la période que je connais le mieux). Je ferai aussi un focus sur l’été car les conditions étant différentes, le choix l’est tout autant.

Depuis que ma petite île est devenue une des principales destinations touristiques, je vois énormément de monde demander sur des forums ou sur Facebook des conseils quant à la location de voiture en Islande. Chacun a son avis personnel, selon sa propre expérience ou juste avec le fait d’avoir vu celles des autres. Ayant été en Islande en hiver, je peux vous dire que le choix de la voiture est primordial pour votre voyage, impactant votre quotidien.

Je ne prétends pas tout connaitre, et certains ne seront sans doute pas d’accord, mais je vous livre ci-dessous quelques conseils pour bien choisir votre location de voiture en Islande.

Quel modèle de voiture choisir en Islande en hiver ?

Si vous ne le savez pas encore, l’hiver en Islande (entre début novembre et fin mars) est assez rude. Les conditions peuvent être idylliques pendant une heure, et être catastrophiques une heure après, d’où le dicton islandais :

Si vous n’aimez pas le temps qu’il fait, attendez cinq minutes

A cette époque là de l’année, les routes de l’intérieur de l’Islande (les fameux Landmannalaugar ou Thorsmork) sont totalement fermées au grand public, sauf via des excursions avec des maxi 4×4.

4x4 Islandais

Les fameux maxi 4×4 Islandais

Que vous fassiez le sud de l’Islande (Reykjavik, Reykjanes, les cascades comme Seljalandsfoss), les fjords de l’Est, le nord, etc. vous passerez forcément par la route principale de l’île, la route numéro 1.

La route Numéro 1, appelée Route Circulaire, fait le tour de l’Islande sur 1339km. Pour être clair : cette route est parfaitement utilisable et en très bon état. En revanche, comme vous l’avez compris, les conditions pouvant être épouvantables, la route peut rapidement le devenir également. En hiver, la route est généralement recouverte… de glace.

Une belle tempête islandaise...

Une belle tempête islandaise…

A cette époque, les voitures sont toutes équipées de pneus neige. A mon avis :

  • Pas besoin donc d’un gros 4×4 vu que vous ne pouvez pas aller sur les routes cabossées sur centre de l’Islande.
  • Une citadine type Toyota Yaris ou Renault Clio peut suffire à certains, à condition de prendre le risque de rouler sur une route verglacée, et d’aller très très lentement. Certaines côtes seront toutefois très très difficiles à grimper à cause de la glace, même avec des pneus neige
  • Le bon compromis reste donc le petit 4×4, type Dacia Duster ou Suzuki Jimmy (mon choix de l’époque, le moins cher a priori).

Même s’il est plus cher qu’une citadine, le petit 4×4 vous permet de conduire sereinement

Pourquoi ? Parce qu’en cas de neige, glace, les 4 roues motrices vous permettront d’être plus stables sur la route, vous éviterez de vous retrouver dans le fossé ou de galérer dans les quelques grosses côtes de l’Islande.

Rien ne vaut une bonne route glacée

Et si jamais vous vous retrouvez dans un fossé (ce qui fut aussi mon cas), il est quand même bien plus facile de sortir d’un trou avec 4 roues motrices qu’avec votre clio…

Vous l’aurez compris, même si le budget est plus important avec un 4×4, je vous recommande vraiment cette solution pour votre voyage hivernal en Islande.

Péninsule de Reykjanes

Quel modèle de voiture en été ?

Si jamais vous partez en été, la situation est bien différente et vous choisirez votre modèle de voiture selon votre programme :

  • Rester sur la Route 1 : une citadine est suffisante. Pas besoin de 4×4 et plus économiques niveau carburant.
  • S’enfoncer dans le centre de l’île, sur les routes marquées dans « F » : un GROS 4×4 type Land Rover ou Dodge ou plus petit comme le Rav4 est nécessaire afin de passer les rivières et les gués potentiellement inondés. C’est plus cher, ca consomme plus, mais au moins vous irez (presque) où vous voudrez
  • Faire la 1 et tester quelques pistes intérieures : le petit 4×4 fera l’affaire pour votre roadtrip en voiture

En été, une citadine suffit donc, sauf si vous vous enfoncez dans le centre de l’Islande

Les paysages en bord de route… magique !

Quelles assurances choisir pour votre auto en Islande ?

L’Islande étant un pays très naturel, volcanique et très caillouteux, il est indispensable de prendre quelques options supplémentaires afin d’éviter tout surcoût.

Assurances indispensables

  • Assurance « CDW » qui signifie « Collision Damage Waiver » : vous n’êtes responsable des dommages causés « que » jusqu’à 350.000 ISK (soit 2400€ environ)
  • Assurance « SCDW » qui signifie « Super Collision Damage Waiver » : vous êtes responsable des dommages causés jusqu’à 350.000 ISK (soit 750€ environ)

Attention sur ces 2 assurances, certains types de dégâts ne sont pas pris en compte : ceux liés à une conduite en rivière ou autres points d’eau, ceux en dessous de la voiture, ceux sur les pneus ou encore sur le pare-brise ou les phares

  • Assurance « GP » pour « Gravel protection » : elle couvre les dégâts sur le verre (pare-brise, phares) et carrosserie (pare-choc par exemple) en cas de projection de graviers ou roches. Absolument INDISPENSABLE, même si vous restez sur la route 1 car il y a des graviers partout sur les différentes routes…

Assurances complémentaires, pas forcément utiles

  • Assurance « TP » signifiant « Theft protection », donc contre le vol. Inutile, car il n’y a quasiment jamais de vols en Islande (les habitants pourraient même vous rire au nez en vous voyant fermer la voiture à clé)
  • Assurance « SAAP » pour « Sand and Ash protection », contre le sable et les cendres. A priori pas indispensable selon moi

Suzuki Jimmy Islande

Où louer sa voiture ?

Vous aurez le choix ! Entre les compagnies locales et les grandes internationales, dans tous les cas comparez les prix.

Au niveau des grosses entreprises on retrouve : Sixt, Hertz, Europcar ou Avis qui sont plutôt classiques et ont un choix assez large choix mais sont plus chères au final à cause des assurances.

Il existe aussi des plus petites agences dont j’ai bonne opinion :

  • Iceland Car Rental
  • Blue Car Rental (que je recommande car les assurances sont déjà incluses!)
  • Kuku Campers que l’on m’a recommandé pour louer des voitures aménagées ou 4×4
  • Geysir.is
  • Blue Lagoon rental
  • Sad cars

Personnellement, je recommande plutôt les petites agences locales, qui vous conseilleront mieux

Elles seront peut-être plus chères au départ, mais il est rare de voir chez elles des prélèvements une fois revenus en France, contrairement aux grosses compagnies qui n’hésitent pas à rajouter des frais soit-disant pour couvrir des dégâts vus après le départ…

Pour comparer, on peut aussi utiliser le site Guide to Iceland qui est bien fait et répertorie pas mal d’agences.

Dans tous les cas, comptez environ 100 euros par jour pour une citadine et 150€ pour un 4×4 moyen. Les prix peuvent aussi grimper selon les périodes (juillet-août seront excessifs tandis que février le sera moins).

Conduire en Islande

Les panoramas islandais...

Les panoramas islandais…

Maintenant que vous avez votre voiture, je vous redonne quelques conseils pour bien conduire en Islande :

  • En ville, la vitesse est généralement de 50km/h
  • Sur la route 1, la limite est de 90km/h, voire 80 pour certaines portions plus compliquées ou en graviers
  • Selon le temps, vous pourrez rouler à moins de 30km/h en ligne droite tellement il y a de pluie ou de neige… voire de glace
  • Si vous vous enfoncez dans les terres, regardez toujours au préalable la météo sur ce site, car les inondations peuvent arriver très vite
  • Ne prenez pas de chemins non balisés, la conduite hors-piste étant dangereuse et surtout illégale

 

Enfin, je n’en n’ai pas parlé, mais si vous souhaitez quelques conseils supplémentaires pour préparer votre roadtrip en voiture, je vous ici quelques conseils pratiques.

Alors, que pensez vous de tous ces conseils pour choisir votre voiture en Islande ? Vous en avez d’autres ?

By Nicolas, 8 janvier 2018
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook !
Suivez-moi sur Instagram !

@weekend_evasion