Back to home
in Cuba

Arnaques et attrape-touriste à Cuba

  • 21 août 2019
  • By Nicolas
  • 10 Comments
Arnaques et attrape-touriste à Cuba

Depuis l’ouverture progressive au monde, les touristes à Cuba ne cessent de se faire arnaquer… Voyons un peu ce que j’ai vécu sur place !

Lors de mon voyage à Cuba en mai dernier, j’ai malheureusement vécu de nombreuses mésaventures qui ont pollué (voire gâché) mon séjour sur place.

Depuis que l’île est devenue à la mode, le nombre d’arnaques explose à Cuba. Sur tous les forums sur la destination, de nombreuses arnaques semblent courantes à Cuba. Il en existe de différents types, et malgré le fait d’avoir préparé mon voyage et pris connaissance de ces attrape-touristes, impossible d’y échapper…

Pourquoi tant d’arnaques ?

Il faut savoir que le salaire moyen sur place est d’environ 25 euros, la population moyenne est donc très pauvre. Pas étonnant donc que chaque « peso » gratté auprès d’un touriste compte, afin de pouvoir vivre décemment.

Tout le monde cherche donc de l’argent, voire de l’argent facile. Arnaquer un touriste est donc légion car facile, du fait de la barrière de la langue notamment.

Le comble, c’est que les arnaques proviennent la plupart du temps des locaux qui travaillent dans le tourisme et qui sont donc la partie de la classe la plus riche du pays : casas particulares, taxis privés/collectifs, excursions, restaurants.

joueur-guitare-la-havane

La liste des arnaques et attrape-touriste à Cuba que j’ai vécu

Je vous propose donc une liste d’arnaques et attrapes-touriste que j’ai personnellement vécu à Cuba.

Je tiens à préciser tout de suite : vous ne vivrez sans doute pas tout cela, ou en vivrez d’autres. On n’a sans doute pas eu de chance, ou alors le fait d’être parti à 3 amis a plus attiré les embrouilles. Et cela ne doit pas vous empêcher de partir à Cuba, le pays méritant vraiment le détour comme vous le verrez sur mes photos de Cuba20 photos qui vont vous donner envie d’aller à Cuba !

Egalement, la plupart des arnaques sont de grande valeur pour un cubain, mais peu pour nous touriste français. Par exemple, si l’on vous arnaque de 3 CUC, cela représente 2,7€ mais plusieurs jours de nourriture pour un local. Alors parfois n’en faites pas un gros problème, acceptez-le et gardez le sourire !

La liste des arnaques et attrape-touriste à Cuba que j’ai vécu :

La station Viazul fermée

Premier jour à Cuba, sur le chemin de l’aéroport pour La Havane, nous nous empressons d’aller à la station Viazul pour réserver nos billets de bus pour notre prochaine destination (Viñales). Arrivés au bon endroit, la station semble fermée alors que nous sommes bien dans les horaires indiquées…

Comme par hasard, un chauffeur de taxi privé (les fameux « taxis colectivos ») s’empresse de venir nous voir pour nous dire que la station est exceptionnellement fermée, mais qu’il est disponible et pour le même prix ou à peine plus cher (25 CUC par personne)… Pour notre premier jour, nous étions fatigués du voyage et acceptons donc la proposition du chauffeur insistant.

Plus tard, on verra qu’il s’agissait d’une arnaque car la station Viazul était ouverte (par une porte de service plus loin) et que le chauffeur nous a bien arnaqué…

Le chauffeur de taxi collectif qui arrive avec 3h de retard

Pour aller de la Havane vers Viñales, nous avions donc convenu un horaire avec le taxi cité dans l’arnaque précédente. Le chemin étant long, le chauffeur devait passer nous prendre pour 9h à notre casa particular.

Evidemment, 9h arrive et pas de nouvelles. 10h sonne et le chauffeur nous appelle, en nous disant qu’il arrive dans 30min (je vous épargne les raisons inutiles/incompréhensibles de son retard). Pas le choix de toute manière, on attend à la casa. 10h30, puis 11h, pas de nouvelles (entre temps la femme de la casa particular nous propose d’appeler son cousin qui peut nous emmener au même prix mais dans l’après-midi). Le temps passe, et le chauffeur, après nous avoir appelé pour nous demander si l’on était toujours d’accord, arrive à midi, soit avec 3h de retard…

un problème récurrent avec les taxis collectifs qui racolent les gens et qui ne sont pas très sérieux.

Le taxi personnel recommandé par la casa

A Cuba, beaucoup de locaux touchent des commissions quand ils recommandent des adresses aux touristes : restaurants, bars, activités. Et pour les taxis c’est pareil !

A Viñales, notre hôte nous recommande un taxi (son neveu soit-disant) pour aller de la maison à un hôtel avec piscine pour se rafraîchir. Pour un trajet d’environ 10 minutes, le chauffeur nous prend 10 CUC (soit 9€), ce qui est énorme pour la distance parcourue.

Pour revenir, nous avons pris un taxi devant l’hôtel, pour seulement… 5 CUC soit moitié prix !

Le taxi collectif recommandé par la casa

On pourrait se dire qu’un taxi recommandé par un hôte serait digne de confiance et sans arnaque… et bien c’est se tromper !

Pour aller de Viñales à Playa Larga, un trajet de près de 6h nous attend, avec une halte à La Havane et un changement de chauffeur et de voiture.

Notre hôte nous assure que la première voiture sera une Peugeot de qualité et uniquement pour nous 3. Ici aucun problème, le chauffeur est très sympa et nous conduit (trop) rapidement depuis la casa jusqu’à La Havane.

En revanche, la casa particular nous avait validé que la 2e voiture serait de même qualité, avec 2 passagers en plus. Une fois débarqué sur une aire miteuse de La Havane, on se retrouve avec une dizaine d’autres passagers à se demander ce qu’il se passe. En voyant le peu de voitures présentes sur place, on se dit « mais comment on va tenir là-dedans à autant ».

Et bien nous n’avons pas été embarqué dans une voiture comme promis par la casa. Après 1h d’attente, on se rend compte que l’on va embarquer dans une vieille camionnette pourrie et petite, alors on fait la queue devant pour être bien placés dedans…

Au final, dans cette camionnette sans climatisation, tenant à peine sur ses 4 routes, nous nous sommes retrouvés à 17 passagers, entassés comme des animaux.

La fameuse camionnette de l’enfer

Le confort est précaire, on se demande dans quel état nous allons arriver à destination. Le chemin de La Havane à Viñales paraîtra une éternité, aucun arrêt possible (ah si, le chauffeur s’est arrêté boire un coup le long de la route, sans que nous puissions descendre). Bref encore une belle arnaque de Cuba !

Le taxi qui veut que tu payes 2 fois

A Playa Larga, nous prenons une excursion au Sendero Enigma de las Rocas, une réserve naturelle au cœur de la jungle cubaine. Après une matinée d’excursion (qui ne restera pas dans les annales) et payé les 25 CUC par personne, nous demandons au chauffeur de taxi de nous déposer à la Cueva de los peses, un endroit connu pour le snorkeling. Après avoir négocié un prix de 15 CUC (pour 3) pour qu’il vienne nous chercher, le chauffeur ramène les autres clients de l’excursions et doit venir nous chercher 3 heures après.

Sauf qu’à la Cueva, on y nage 30 minutes puis on file à la plage, on y reste 1h puis on tourne en rond car il n’y absolument rien.

Du coup on décide de prendre un autre taxi sur place contre 15 CUC, la même somme qu’avec l’autre. Une fois arrivé à la casa, on fait appeler le taxi initial pour dire de ne pas revenir nous chercher.

Au bout de 2h, nous étions en train de siroter notre bière sur la terrasse de la casa, quand le chauffeur du taxi débarque avec son boss pour nous réclamer les 15 CUC ! Alors que nous avions prévenu de ne pas venir nous chercher.

Soit-disant que le chauffeur a consommé du temps et de l’essence à venir nous chercher, et nous attendre à l’endroit prévu, on lui doit les 15 CUC négociés (payés aussi à l’autre taxi plus tôt). Alors que le chauffeur n’était pas sur place, et que l’on ne l’a pas vu sur la route du retour bien évidemment…

Le boss qui nous a arnaqué

Le ton monte, ils ne quittent pas la casa, et menacent même d’appeler les flics (pour lesquels nous serions évidemment en tord, ils prendraient leur commission). Après 1 heures de négo, on décide de lui donner ses 15 CUC pour nous lâcher car ne seraient jamais partis.

Un voyage debout dans les bus Viazul

Après toutes ces mésaventures en taxi collectif, nous décidons de prendre enfin le Viazul, le bus de l’Etat sensé être « sûr », entre Playa Larga et Trinidad. Le voyage se fera non sans mal bien qu’arrivé à l’heure… en deux fois :

  • Une première partie de Playa Larga jusqu’à Cienfuegos qui se passe nickel, avec de la place dans le car, la climatisation, bref le (presque) bonheur
  • A Cienfuegos nous faisons une escale. On nous fait descendre du car, on ne remontera jamais dedans !
    Après 30min de pose, un autre car arrive à la station Viazul, quasiment déjà plein. Les chauffeurs baragouinent entre eux, impossible de comprendre ce qu’il se passe. On fait monter alors les femmes et les enfants de notre car dans le deuxième. Sauf que pour les hommes, plus de place !

On finira donc les 2h de trajet restant debout dans le car, sans ceinture, sans confort, côte à côte

Vive la sécurité et le confort !

Le serveur qui garde la monnaie

Arnaque cubaine bien connue et arrivée plusieurs fois : le serveur qui garde la monnaie.

Il faut savoir qu’à Cuba, il est coutume de laisser 10% de la note en pourboires au restaurant. Parfois le montant est directement intégré à la note, parfois il faut la payer en plus, et des fois le serveur choisit lui-même…

A Trinidad, dans un restaurant attrape-touriste sur la place principale, le serveur (imbuvable tout le repas) ne rend pas la monnaie (alors que le montant du pourboire était déjà inclus dans la note), soit 6 CUC. Après quelques minutes on lui dit de nous rendre « la cuenta », et ne nous redonne que… 2 CUC ! On gueule encore une fois et on finit enfin par avoir notre monnaie !

Plus de bière locale mais de l’internationale

A Cuba, on trouve des bières internationales (principalement Heineken) plus chères (environ  3 CUC), et des bières locales toute aussi bonnes (1,5 CUC).

Dans un bar de Trinidad, alors que les locaux prennent des bières locales, on commande la même chose. Sauf que pour nous, touristes, il n’y en a soit-disant plus… alors on nous ramène de la Heineken qui coûte 2 fois plus cher !

On la refuse, le serveur repart avec (et la servira à un couple de canadiens à côté) et ne reviendra jamais… on a donc changé de bar pour toutes les autres soirées dans la ville.

Le cubain qui t’accompagne au bar

Il n’est pas rare de croiser un cubain qui va te recommander un bar ou restaurant, t’y accompagner et consommer avec toi. Et à la fin, surprise, la facture totale sera pour le touriste, non pour le cubain qui aura bien profité du moment !

A La Havane, alors que nous cherchions un bar sur une carte, un cubain nous accoste avec sa fille (ou sa femme, on n’a pas su), pour nous recommander un bar. Il nous indique où il est, et nous propose de nous y emmener. On commence à marcher, et avec mes amis on se dit que ça va être une arnaque alors on stoppe. Et là, le cubain s’énerve et part dans son coin !

 

Voici aussi d’autres arnaques bien connues que j’ai pu trouver ou dont on m’a parlé (dont beaucoup sont du bon sens finalement) :

  • L’achat de cigares dans la rue, moins cher et a priori identiques aux boutiques (évidemment ce sont des faux) mais qui seront issus de feuilles de bananiers
  • On pourra parfois vous rendre la monnaie en CUP (monnaie locale) au lieu de CUC (monnaie touriste) qui vaut 25 fois moins cher
  • Pour un même prix affiché, un cubain payera le montant en CUP et vous en CUC… pas le choix sinon passez votre chemin (ce n’est pas une arnaque mais ca peut sembler déroutant)
  • L’achat d’une carte Internet plus chère qu’en boutique officielle, presque vide de crédit
  • Au resto, des plats imaginaires qui se retrouvent sur la facture

char-playa-larga

Comment ne pas se faire arnaquer à Cuba :

Je vais vous donner quelques conseils « théoriques » qui devraient limiter la casse, selon mon expérience. Malheureusement, je pense que tout touriste à Cuba aura le droit à ses arnaques, malgré toutes les précautions que l’on pourra prendre :

Au restaurant et au bar

  • Essayer au maximum de donner l’appoint
  • Préciser le montant du pourboire à donner au serveur
  • Demander le prix d’un plat ou d’une bière avant de commander
  • Vérifier la monnaie que l’on vous rend
  • Jeter un œil à la facture, si l’on ne vous a pas ajouté des plats

Avec la casa particular

  • Quand on vous demande « à quelle heure voulez-vous petit déjeuner ? », sachez que le prix n’est pas inclus dans le prix de la chambre, il faudra payer en plus (en général 5 CUC)
  • Si votre hôte vous dis « Voulez-vous boire quelque chose », demandez si c’est gratuit ou non

Avec le taxi

  • Demander et valider le montant de la course AVANT le départ
  • Eviter de prendre un taxi collectif qui vous racole dans la rue, privilégiez ceux recommandés par vos hôtes
  • En cas de changement de taxi (par exemple Viñales > La Havane > Playa Larga), payez toujours à la fin, ou la totalité à la moitié du chemin (jamais au premier taxi)

Au quotidien :

  • Toujours demander le prix de quelque chose avant de commander/consommer
  • Si un cubain vous emmène quelque part, préciser que vous ne payerez pas pour lui
  • Acheter vos cigares dans les boutiques et jamais dans la rue
  • Si vous avez un soucis avec un cubain, haussez le ton et cela va attirer la foule ou les autorités
  • Pour votre carte Internet, l’acheter en boutique

Bon j’espère qu’avec mon expérience racontée ici et mes conseils, vous n’aurez pas à subir ces nombreuses arnaques à Cuba… sinon prenez-le avec le sourire et profitez de votre séjour au pays de la salsa !

Et s’il faut se méfier, la plupart des gens reste honnêtes et ouverts !

 

Et vous, avez-vous des mauvaises expériences de voyage à raconter ?

By Nicolas, 21 août 2019
  • 10
10 Commentaires
  • Mali
    22 août 2019

    Mon pauvre ! Franchement, comme tu le dis, tu viens en touriste dans un pays très pauvre, donc finalement se faire « arnaquer » de 3 euros, c’est pas tellement grand chose. Quand on regarde, un trajet de 10 minutes en Uber à Lille peut aussi te revenir à 9 euros. Par contre là ou je trouve ça beaucoup plus embêtant c’est sur :
    – l’arnaque de recommandation : quand tu es en voyage, c’est un plus de « faire confiance » à ton hôte. Du coup, voir que sa parole ne vaut rien, ça laisse un goût amer je trouve.
    – les soucis de transport : super chiant aussi, car non seulement tu payes plus cher mais en plus tu perds ton temps, super !

    En gros, comme tu dis, chaque centime gagné est bon à prendre pour eux… mais du coup, c’est à se demander si tu as vraiment rencontré un seul cubain « honnête » dans votre voyage !

    • Nicolas
      23 août 2019

      Oui on peut se dire ca… je l’ai pas forcément dit assez dans l’article mais j’ai eu des hôtes adorables et dignes de confiance, pas que des charlatans !

  • Solange
    22 août 2019

    Je suis allée trois années de suite à Cuba, il y a déjà une dizaine d’années et j’ai l’impression à lire les récits ça et là de touristes que l’ambiance s’est fortement dégradée. Mes contacts avec les locaux étaient excellents, je me souviens d’une petite fille ravie de me montrer ses livres de classe, des discussions dans la rue avec des locaux sans échange commercial. Mais je me souviens aussi de ce jeune de 20 ans qui m’avait dit : « Ici, si tu ne rentres pas dans le système (obéir au Parti, suivre les études indiquées par exemple) et si tu veux rester honnête, tu meurs. Si tu reviens dans 10 ans, je serai là, à la place de ce clochard, en train de crever dans le caniveau ». J’ai aussi beaucoup discuté avec un chirurgien spécialiste de greffes rénales dont le heures sup n’étaient pas rémunérées. Le salaire est de 50 dollars et non 25 ce qui reste très peu.
    Les arnaques se développent partout où il y a des touristes malheureusement, en France comme à l’étranger. pour Cuba, l’île est magnifique, surtout du côté de Santiago, les gens aimables et serviables. J’ai d’excellents souvenirs des cubains. Tu ne parles pas de la plus grosse arnaque, déjà bien présente quand j’y suis allée : la chasse aux touristes pour se faire épouser ou entretenir plus simplement. Il faut reconnaitre aux Cubains et Cubaines une beauté assez exceptionnelle et je connais plusieurs personnes qui ont craqué. Comme déhabitude pour les voyageurs, soyez prudents; Et si une affaire est trop belle pour être vrai, c’est qu’elle est trop belle pour être vrai.

    • Nicolas
      23 août 2019

      Merci pour ton commentaire Solange, ca me rassure de voir ca. Je pense que ca a bien évolué depuis 10 ans, et je ne vois pas comment ca va s’améliorer, vu comment ca se développe.

  • Leanne
    22 août 2019

    Faut juste faire preuve d’un peu d’intelligence… Normal qu’ils essayent de profiter des touristes, ils ont vécu si longtemps dans des conditions déplorables. Comme dans beaucoup d’autres pays d’ailleurs. Enfin, un peu de compréhension et ne pas se faire avoir bêtement…

    • Nicolas
      23 août 2019

      Oui je comprends le fait de vouloir gratter quelques pesos, eux vivant dans la pauvreté. Comme je le dis, ceux qui t’arnaquent sont les plus riches du pays par contre…

  • argone
    23 août 2019

    c’est le genre de choses qui m’agace profondément … mais c’est hélas monnaie courante dans ces pays hélas … comme tu dis il faut retenir les points positifs ! Merci pour tes conseils en tous cas !

    • Nicolas
      23 août 2019

      Oui ce n’est pas propre à Cuba mais, il faut savoir garder le sourire quand même et profiter

  • Parent
    23 août 2019

    Effectivement… nous avons passer un super moment a cuba le pays est magnifique. Une arnaque que tu n as pas citer qui nous est arrivé et dont j ai entendu parler quelques touristes egalement c est quand tu reserve ta casa a l avance on te met une tres belle casa bling bling et quand tu arrive celle ci est par erreur complete… mais pas de panique sa soeur ou sa cousine ou je sais pas qui en a une de dispo pour toi un peu plus loin. Celle ci reste propre je ne dis pas mais le prix n est certainement pas le meme que celui que tu as payé. Enfin ce n est qu un demi mal mais quand meme apater le client pour remplis les plus petites casa ce n est quand meme pas correct. Mais le gros point noir de notre voyage c est les taxis!!!

    • Nicolas
      23 août 2019

      Oui c’est vrai que tu n’es pas la première à me parler de cette arnaque… c’est quand même fou ces histoires je trouve, ca peu vraiment gacher des journées !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Instagram !

@weekend_evasion