Back to home
in Londres

Londres capitale du Street Art

  • 1 avril 2014
  • By Nicolas
  • 3 Comments

Fraîchement arrivé à Londres j’ai eu la chance de découvrir les chefs d’œuvre présents dans les rues de la capitale anglaise où de grands artistes viennent des 4 coins du monde pour laisser leur empreinte.

Lorsque l’on arrive dans une nouvelle ville ou dans un nouveau pays, la première chose que l’on fait pour découvrir la culture locale est de courir vers le musée le plus proche. Etant souvent gratuits pour les jeunes et plutôt variés ce choix est tout à fait compréhensible. Or on a tendance à l’oublier mais les villes du monde entier regorgent d’œuvres d’art auxquelles vous ne prêtez pas forcément attention, je veux bien entendu parler du Street Art à Londres.

Street Art a Londres

Street Art à Londres

Où trouver ces créations ?

Si l’avantage du Street Art est qu’il est accessible gratuitement, encore faut-il savoir où en trouver dans la ville. Ces pièces peuvent évidemment être trouvées n’importe où mais certaines zones font office de musée à ciel ouvert et en rassemble un nombre incroyable. Le quartier qui en possède le plus est sans aucun doute celui de Shoreditch situé à l’Est de Londres, zone où le Street Art est apparu et s’est le plus développé. Vous pouvez trouver dans chacune de ses rues des centaines de graffitis et fresques d’artistes mondialement connus tels que Banksy, Ben Eine, Shepard Fairey et bien d’autres. Il n’est donc pas nécessaire de vous faire un plan de visite même si je vous conseille d’aller dans la petite rue de Blackhall Street où tous les plus grands artistes exposent et confrontent leurs créations.

Blackhall Street à Londres avec une oeuvre de l'artiste Pure Evil

Pure Evil dans Blackhall Street

Des œuvres dans chaque ruelle

Chaque artiste possède sa propre personnalité et cela se ressent dans ses peintures. On retrouve par exemple dans les rues des œuvres engagées ou non, gigantesques ou au contraire d’autres minuscules et discrètes. C’est par exemple le cas de Gregos et ses visages :

Visage de Gregos dans les rues de Londres

Visage de Gregos dans les rues de Londres

Art is Trash et ses chevaux :

Chevaux de Art is Trash dans les rues de Londres

Chevaux de Art is Trash

Ou encore plus étonnant l’anglais Ben Wilson qui peint et sculpte des chewing-gum par terre dans la rue :

Chewing Gum de Ben Wilson

Chewing Gum de Ben Wilson

Chaque chewing-gum nécessite entre 3h et deux jours de travail, il en existe environ 10 000 en Europe et vous avez de grandes chances de croiser l’artiste en plein travail sur le Millennium Bridge. Ces œuvres vous paraissent peut être anodines mais elles sont souvent réalisées par des artistes mondialement connus comme par exemple :

Ben Eine dont David Cameron a récemment offert une de ses œuvres intitulées «twenty first century city» à Barack Obama. Vous souhaitez découvrir ses peintures ? Elles sont même localisées sur google maps afin de les trouver facilement.

Peinture de Ben Eine dans les rues de Londres

Worth More de Ben Eine

Roa, street artiste belge connu pour ses fresques animalières géantes que l’on peut trouver dans de nombreux pays.

Roa dans les rues de Londres

Roa

Ou encore Banksy dont les œuvres sont même mises sous plexiglas par la ville de Londres afin d’éviter toute dégradation.

Oeuvre de Banksy sous plexiglass

Oeuvre de Banksy sous plexiglas

Un art éphémère ou longévité est synonyme de qualité

Le cas de Banksy peut sembler être une bonne idée à première vue mais cela pose un réel problème et va à l’encontre même des principes du Street Art. D’une part, de quel droit la ville de Londres peut-elle décider de ce qui relève de l’art et ce qui est du vandalisme ? Et d’autre part l’intérêt du Street Art provient en partie du fait qu’il s’agit d’un art éphémère. Les peintures restent en général entre 3 et 6 mois dans les rues avant de se faire recouvrir par de nouvelles.

Cependant d’autres peuvent rester jusqu’à 20 ans pour les artistes les plus respectés, car oui, la longévité d’une œuvre est proportionnelle au respect que lui porte les autres artistes. A l’inverse certains grands artistes voient leurs œuvres se faire recouvrir de tags lorsqu’ils ne sont pas respectés. C’est par exemple le cas de Shepard Fairey, créateur de la marque Obey et de l’affiche « Hope » représentant Obama, qui est maintenant accusé d’être devenu trop commercial pour de nombreuses raisons.

Shepard Fairey taguée

Peinture de Shepard Fairey taguée

 Pour être sûr de ne rien manquer

Comme je vous le disais les œuvres des Street Artistes sont présentes partout dans les rues et surtout dans le quartier de Shoreditch. Cependant si vous souhaitez aller au-delà de la contemplation et découvrir l’histoire qui se cache derrière ces peintures il existe des visites guidées des rues de Londres.
Je vous recommande particulièrement celle de Street Art London qui pour 15£ vous fait faire une visite de 4h. Les guides connaissent personnellement les street artistes de Londres et lors de la visite nous avons même eu l’occasion de rencontrer l’artiste français Thierry Noir en pleine préparation de sa prochaine exposition. Avec ce type de visite, les rues de Londres et l’histoire de leurs œuvres n’auront plus de secrets pour vous.

Thierry Noir en train de peindre

Thierry Noir dans son atelier

J’espère que cet article vous aura donné des idées d’endroits à visiter à Londres!

By Nicolas, 1 avril 2014
  • 3
3 Commentaires
  • Marie
    12 avril 2014

    Bravo et merci pour cet article très inspirant.
    Je m’interroge sur les oeuvres de street art misent sous plexiglas… Pour moi c’est comme mettre en mandala en sable sous une cloche de verre… C’est un manque de connaissance de la fonction artistique de ces oeuvres.
    Mais depuis que des marchants d’arts s’y intéressent tout est faussé par la possibilité de monnayer une oeuvre.
    De toute façon personne n’a demandé l’avis à l’artiste,
    Je pars lundi, Je vais visiter « The Tunnel » entre autre. Hey j’espère que l’entrée n’est pas payante… LOL !

    • Gabriel
      16 avril 2014

      Merci beaucoup et oui je suis d’accord avec vous, le Street Art perd tout son sens dans ce cas. J’espère que la visite vous plaira.

  • Justine
    29 avril 2014

    En flânant dans la ville on découvre pleins de choses c’est clair, bon ça ne va pas concurrencer le street art à New York non plus mais franchement y’a de belles choses à voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook !
Suivez-moi sur Instagram !

@weekend_evasion