Interview d’Amandine, globe trotteuse en Italie

Aujourd’hui j’ai le plaisir d’accueillir Amandine, une jeune fille de 26 ans vivant en Italie. A travers ses expériences, partez à la découverte d’une globe trotteuse avertie qui aime parcourir le monde !

Salut Amandine, pour les personnes qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter en quelques phrases ?

Salut ! Je m’appelle Amandine, j’ai 26 ans et j’habite à Milan depuis septembre 2013 où j’y travaille comme photographe de mode. Je suis née à Paris de père anglais, et de mère moitié italienne mais j’ai grandi en Normandie. J’ai passé mon Bac Scientifique et finalement opter pour une licence d’économie et gestion que j’ai réalisé à Lille. Après deux années, j’ai décidé de partir pour la Grèce en tant qu’étudiant Erasmus pour un an. Après 4 mois de stage à New York, j’ai pu intégrer Airbus à Toulouse. C’est ensuite via mon département que j’ai trouvé un poste de VIE au Canada pour deux ans au sein du Groupe EADS.

Amandine

Amandine

Qu’est-ce qui t’a autant motivé à quitter la France et partir vivre au Canada, aux Etats-Unis ou encore en Grèce avant de débarquer en Italie ?

Ayant de la famille proche en Angleterre je m’y rendais souvent avec mon père mais également seule. J’ai travaillé pendant trois mois quand j’avais 18 ans et ce fus ma première expérience à l’étranger. Malgré un court séjour, j’en suis sortie plus ouverte, indépendante et mature. J’attendais qu’une chose finalement, repartir de nouveau. J’ai travaillé à temps partiel les deux premières années de licence pour financer mon prochain voyage. J’attendais les opportunités pour voyager de nouveau et elles se sont présentées, je n’ai pas hésité.

Que t’ont apporté ces voyages à travers le monde ?

Mon année Erasmus en Grèce fut l’une des meilleures de ma vie pour la sensation de liberté, de découverte et de rencontre car j’ai jamais eu autant de temps libre pendant lequel des amitiés se sont créées. La possibilité d’avoir du temps libre te permet de te concentrer sur les rapports que tu peux avoir avec le monde. Bref, j’en suis sortie encore plus forte et riche. Mon second voyage à New York m’a appris à comprendre les relations publiques. Je travaillais en tant qu’assistante manager d’événement pour une galerie d’art. Que ce soit dans le monde professionnel ou personnel NY est une ville extraordinaire qui t’offre énormément si tu sais à qui parler.

Pour accéder à le NY non touristique, et faire connaître ton travail, tu dois comprendre comment créer des liens avec les autres. Finalement il faut savoir être opportuniste et comprendre les intérêts de chacun. Enfin mes deux années au Canada m’ont permise de comprendre mes envies professionnelles. En effet, j’ai travaillé en tant que V.I.E pour EADS en tant que chargée Marketing. J’ai eu la chance et l’opportunité de travailler pour une grande entreprise comme je l’avais désiré durant mes études. Cependant, j’ai compris que le travail et les heures de bureau ne me donnaient pas de satisfaction.

Milan

Milan

Le fait également de travailler pour une grande entreprise est rassurant d’un point de vue sécurité de l’emploi mais trop vague également. Je ne produisais qu’une petite partie de ce que j’avais appris. Bref, une fois mon contrat terminé, j’ai refusé l’offre d’emploi permanente au sein d’une filiale d’Airbus à Montréal. J’avais bien compris que ce parcours n’était pas pour moi et j’ai décidé de retourner en Europe.

Désormais tu vis en Italie. D’où te vient la passion de ce pays, au point d’y partir vivre ?

En Novembre 2012, j’ai rencontré un vidéographe italien qui depuis deux ans vivait à New York, Nous nous sommes mariés trois mois après. Après un an entre le Canada et les Etats-Unis nous avons décidé de retourner en Europe. Je voulais tenter une autre aventure culturelle et découvrir l’Italie. Après six mois d’apprentissage de la photographie, nous nous sommes installés à Milan où j’ai commencé à exercer comme photographe. Petit à petit je m’insère et recherche de nouvelles collaborations et projets. J’aime beaucoup ce pays, cette culture. Je ne le connaissais pas auparavant car je n’ai jamais connu la famille de mon grand-père italien et ma mère n’a jamais appris l’italien.

Milan

Milan

Quelle est la différence de style de vie entre la France et l’Italie?

J’ai tout d’abord vécu chez mes beaux-parents pour deux mois à Pompéi, près de Naples. Ce fut deux mois intenses pour l’apprentissage de la langue et la découverte d’une culture très vivante, spontanée et très lié à la famille mais d’une façon indépendante. En fait chacun fait ce qu’il veut mais les moments de repas sont importants. De plus parce que les italiens ont une culture culinaire très riche et variée. Je n’ai pas passé une seule soirée sans que j’entende parler de recettes ou de façon de faire ce type de pâtes ou de plats. Les italiens ressemblent beaucoup aux français finalement. Nous sommes des cultures de caractères et d’histoire latines très similaires. Cependant, les italiens voient la vie de manière plus positive, ils sont plus habitués à sourire, échanger, communiquer et à aimer la vie en générale. Ils sont joviaux!

Quelles villes as-tu eu l’occasion découvrir en Italie ?

J’ai visité en une journée Bergame, Vérone, Bellagio. Sinon j’ai passé mes vacances en Sicile (à Favignana et à Palerme), sur la cote Amalfitaine (Naples, Capri, Amalfi, Positano, Sorrento, Salerno).

Vérone

Vérone

Laquelle t’a le plus marqué ? As-tu des bons plans pour y aller et y rester avec un budget serré ?

L’ile de Favignana est celle qui m’a le plu marqué pour ses plages sauvages, la transparence, les couleurs de la mer et ses couchés de soleil. On y mange également très bien pour pas cher (arancini, spécialité de pates aux thons mais également leur dessert à la ricotta comme les cannolis). Il y a pas mal de vols Ryan Air de Bergame à Trapani durant l’année qui peuvent être intéressants.

Ensuite nous y sommes allées entre amis donc on a divisé les frais de la maison et d’essence. On a payé 35 euros par jour et par personnes pour une superbe maison en pleine campagne. Sinon l’ile est suffisamment petite et plate pour se déplacer en bicyclette. C’est une ile encore préservés des complexes et hôtels touristiques.

Aimerais-tu revenir en France, ou ton projet est vraiment de rester en Italie ? Ou de découvrir de nouveaux pays ?

Je ne pense pas retourner en France pour y vivre. J’aime trop vivre à l’étranger ! Pour le moment je me plait bien à Milan mais nous nous projetons de vivre une partie de l’année aux Etats Unis si les affaires nous le permettent. Ca nous permettrait de rechercher des partenariats et clients aux Etats Unis tout en gardant un pied à terre en Italie. Bien sur, tout cela reste encore vague mais pour le moment, je compte rester encore à Milan pour quelques mois voir quelques années.

Amalfi

Amalfi

Pour les lecteurs souhaitant en savoir plus sur toi Amandine, sur quels sites et quels réseaux sociaux pouvons-nous te suivre ?

Il y a mon blog Tumblr et ma page Facebook sur lesquels vous pouvez me suivre ou encore mon Instagram.

Rome

Rome

Petite question que j’aime bien poser avant de finir : as-tu une anecdote insolite ou amusante sur tes précédents voyages ?

Alors sans parler des nombreuses erreurs amusantes de langues qui ont pu m’arriver, je peux vous citer un exemple d’incompréhension qui m’a bien fait rire. En rentrant d’une soirée dans le sud de l’Italie, mon beau frère me demande de lui ouvrir la porte d’entrée après qu’il ai finit de garer la voiture dans le garage. Essayant de deviner ce qu’il me disait, je lui répondis positivement ayant compris que je devais fermer la porte d’entrée à clé. Je suis ensuite montée dans ma chambre où je me suis écroulée de fatigue. Mon beau-frère a attendu 30 minutes dehors devant la porte ayant compris que je n’avais pas pigé ce qu’il avait pu me dire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *