Back to home
in Belgique

Un week-end en Ardenne belge

  • 22 novembre 2018
  • By Nicolas
  • 0 Comments
Un week-end en Ardenne belge

Septembre est un mois particulier pour moi, car je cherche depuis 2 ans à écouter et voir le brame du cerf… Cette année j’ai décidé de réaliser cette expérience nature lors d’un week-end en Ardenne belge !

L’année dernière j’ai tenté d’écouter le brame du cerf dans la forêt de Cheverny dans le Loir-et-Cher à dos d’âne. Cette année, après avoir rencontré Jonas de la Fédération touristique du Luxembourg belge au salon des blogueurs voyage à Millau, je me suis dit que cette région nature était idéale pour le brame et y passer un week-end nature et décompression. Après quelques échanges et pas mal de recherches, le week-end était organisé et me promettait de belles découvertes !

Pour organiser mon week-end, je me suis pas mal servi des blogs des copains belges Julien (Sentiers du Phoenix) et Maxime (Trekking et Voyage) ainsi que du site du Luxembourg belge.

Durant 2 jours, voici le menu qui va nous (moi, ma femme et mon fils de 6 ans) permettre de décompresser du quotidien et de s’évader : balades en forêt, écoute du brame, dégustation de produits locaux et apprentissage de la vie de cosmonaute ! Tout un programme que je vous propose de découvrir sans plus attendre !

L’Ardenne belge, mais c’est quoi ?

D’abord il ne faut pas confondre les Ardennes en France et l’Ardenne en Belgique. Les premières étant un département, tandis que la seconde est une région naturelle à cheval entre France, Belgique, Luxembourg et Allemagne.

Pour vous situer, voici une petite carte assez claire issue du site jereussis.be :

Pour ma part, je me suis rendu dans la partie belge, où une bonne partie du territoire est de la forêt, et un terrain idéal pour le développement du cerf, et donc de son observation !

Après moins de 4h de route depuis Paris le vendredi soir, l’arrivée de nuit en Ardenne donne le ton : traversée de forêts et de champs, bruits d’animaux, et surtout une nuit étoilée de fou ! J’ai tenté d’immortaliser ce souvenir, mais mon appareil photo n’est pas assez puissant pour vous montrer la voie lactée… mais je m’en souviens comme si c’était hier. Et tout seul au milieu de la forêt, sans lumière, avec des bruits d’animaux je n’étais pas rassuré !

Le week-end en Ardenne belge commence bien !

Nuit en ardenne belge

L’Eurospace Center

Après une crevaison de pneu dès le matin (heureusement pile devant un garage automobile!), on se rend à l’Eurospace Center pour notre première expérience du week-end en Ardenne belge. Il s’agit en fait d’un centre, près de Transinne, créé dans les années 1990 et ayant pour objectif de montrer la vie des cosmonautes et l’histoire de l’univers.

A l’arrivée, on est accueilli parfaitement par le personnel (et oui les belges sont vraiment adorables, malgré la victoire de la France en coupe du monde héhé) et ce sera le cas tout le week-end.

Pour commencer, on est entraîné dans le grand hall du centre pour s’entraîner au Moonwalk. Pas celui de Mickaël Jackson mais le vrai, initié en 1969 avec les premiers pas sur la lune par Armstrong. Une fois harnaché à la machine et enfilé un casque de réalité virtuelle, une vidéo démarre pour simuler la lune, puis je commence à marcher comme sur notre satellite, avec une gravité plus faible réalisée grâce à une machine poussée par le personnel de l’Eurospace Center. Après la lune, c’est Mars où la gravité simulée est encore plus forte, et la sensation est assez étrange !

Moonwalk à l'Eurospace Center

Après cette première expérience hors du commun, plutôt intéressante et bien réalisée selon moi, on se dirige vers le planétarium, où pendant 30 minutes on assiste à un film projeté à 360 degrés sur l’histoire de l’univers, retraçant l’astronomie de Galilée en 1609 aux dernières découvertes de planètes des années 2000.

Cette vidéo est très enrichissante, expliquant les grands concepts de l’astronomie (étoiles, planètes, système solaire, voie lactée, etc.) et a bien plu aux enfants présents… gage de qualité !

Planétarium à l'Eurospace Center

Suite à la vidéo, on commence une sorte de visite du centre, un « parcours spectacle » où pendant une 1h30 on re-parcoure l’histoire de l’astronomie avec des petites expériences, des vidéos et de nombreux objets spatiaux.

On a notamment l’occasion de découvrir l’intérieur des navettes spatiales, le quotidien des cosmonautes, on voit même la reproduction d’une navette la plus grande d’Europe !

Intérieur navette spaciale

L'Eurospace Center

La visite se termine même par une petite exposition sur des objets inventés pour aller dans l’espace, et désormais utilisés par le commun des mortels au quotidien. Vous ne me croyez pas ? Voici une petite liste :

  • la nourriture lyophilisée (bin oui c’est compliqué de manger une vraie tartiflette dans l’espace)
  • la mousse à mémoire de forme de vos oreillers
  • les panneaux solaires
  • la carafe Brita pour recycler et épurer l’eau (on dit même que c’est leur pipi qui est recyclé…)
  • la couverture de survie (bon en vrai vous ne l’utilisez pas tous les jours… enfin j’espère)

Si vous vous en sentez l’envie, des « stages-vacances » sont également possibles durant plusieurs jours où l’on peut aller encore plus loin dans l’apprentissage de l’espace (stage astronaute, stage astronomie, stage satellites ou encore stage fusées).

Infos pratiques :

  • Site web : https://www.eurospacecenter.be/
  • Adresse : 1 devant les hêtres, 6890 Transinne, Belgique
  • Ouvert toute l’année
  • Tarifs : gratuit pour les -6 ans, à partir de 9 euros pour les enfants et 12 euros pour les adultes
  • Il faudra rajouter quelques euros pour certaines attractions, par exemple pour le planétarium ou le moonwalk
  • Restaurant sur place (testé et approuvé)

A la recherche du cerf dans la forêt de Saint-Hubert

Nous allions en Ardenne belge surtout pour décompresser, profiter de la nature et si possible voir des animaux. Suite aux conseils de Julien le blogger belge, nous avons choisi de faire une balade dans la forêt de Saint-Hubert, un endroit avec des miradors pour observer la faune, en particulier les cervidés.

Même si nous y allions en début d’après-midi, je nourrissais l’espoir d’observer des cerfs et des biches en liberté (en général ils sortent plutôt le matin ou le soir quand les dangers – les humains – ne sont plus dans les parages).

Forêt de Saint Hubert

Après quelques minutes de marche en pleine forêt nous arrivons au premier mirador, l’aire de Bilaude , étonnamment située à quelques centaines de mètres du parking. Du coup je me disais que les chances d’apercevoir des cerfs, déjà minces, étaient compromises.

L’endroit est finalement calme, j’entre dans l’abri avec ma femme et mon fils, et on fait silence total, en attendant que des animaux arrivent. La vue est incroyable, donnant sur la forêt, un petit étang et une grande plaine. On attend, on espère pendant de longues minutes, on entend quelques bruits… mais finalement rien ne se passe, rien n’apparaît. Première déception du jour…

La vue depuis l'aire de Bilaude

La vue depuis l’aire de Bilaude

Après une petite heure, on se décide de continuer notre balade en forêt, on observe la flore, on écoute, bref on profite de la nature et c’est tellement bon !

Puis après quelques kilomètres nous arrivons au deuxième mirador: la Tour de Sain-Priesse. Celle-ci est plus conséquente, perchée à 5 ou 6 mètres au-dessus du sol et permet une vue à quasi 360 degrés notamment sur la plaine de Mochamps.

Tour de Sain-Priesse

La Tour de Sain-Priesse, orffrant une vue imprenable

La vue y est juste incroyable. D’un côté, la forêt. De l’autre, une énorme plaine qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Là on se dit : « si on ne voit rien ici on n’est vraiment pas chanceux ! »

Et finalement… on n’a encore une fois rien vu, ni entendu… pas de chance, mais ce n’est pas grave c’est la nature, elle est imprévisible.

portrait Tour de Sain-Priesse

Résignés, on finit la boucle de 5 kilomètres et on repart à notre hôtel, car une grosse soirée nous attend… au rythme du cerf !

Voici un récapitulatif du parcours, si ca vous dit de faire le même chemin et trouver des cerfs !

 

Repas chasseur et balade en forêt

La soirée du samedi soir portait sur le thème du cerf… tout un programme vous allez voir !

La première partie, un apéritif à notre hôtel (la Barrière de Transinne) en compagnie de Richard Mignolet de l’organisme Ardenne Plaisir, un belge expert des cervidés et qui nous fait découvrir sa passion pour les cerfs et les biches, et nous raconte ses expériences personnelles ainsi que tout ce qu’il y a à savoir sur le mode de vie des cerfs :

  • pourquoi ils vivent en Ardenne belge (à cause des nombreuses plaines recouvertes d’herbes)
  • leur rythme de vie, pourquoi ils sortent des bois la nuit et non pas le jour (pour fuir l’homme)
  • la reproduction et le brame

Je me rappelle notamment d’une phrase qui nous a tous bien fait marrer (et je la redonne telle que dite par Richard) :

« C’est la biche qui chauffe le mâle »

Bref une heure d’introduction hyper intéressante, enrichissante comptée par un sacré personnage !

Richard expliquant la perte des bois

C’est l’heure de passer à table ! Le repas porte sur le thème du chasseur… je vous laisse donc imaginer le menu.

  • Terrine de gibier
  • Civet de biche
  • Tarte tatin restructurée

Un repas digne d’un grand restaurant, super copieux, chaleureux et accompagné de bon vin… la vie quoi !

Puis vers 22h, vient l’heure de se préparer à sortir et partir à la recherche (ou plutôt à l’écoute) du brame du cerf. Si vous avez lu jusqu’à maintenant vous savez désormais que c’est plutôt la nuit que le cerf sort des bois et courtise les biches… ou plutôt se fait courtiser !

Nous avons eu la chance de nous rendre en forêt en calèche avec la compagnie Rennes et Sens, ce qui nous a permis de digérer tranquillement durant une trentaine de minutes de balade à travers le bois. Très sympa, et les enfants étaient enchantés !

 

Après ce trajet nous arrivons au cœur de la forêt. On quitte les chevaux pour s’enfoncer encore plus, avec pour seule lumière la lune.

Je peux vous dire que se retrouver à cette heure là en forêt, sans lumières, avec des bruits de partout, ce n’est vraiment pas rassurant !

Notre groupe était composé d’une bonne vingtaine de personnes, ce qui n’est pas vraiment idéal pour observer le brame du cerf. Mais en plus on avait des personnes alcoolisées, qui rigolaient tout le temps et faisaient énormément de bruit. Inutile donc de vous dire que le brame du cerf, bin à part un cri lointain, on n’a absolument rien entendu… Dommage.

Après un peu plus d’une heure en forêt on retrouve les chevaux et on repart, presque bredouilles, avec une bonne pluie pour couronner le tout.

Cela reste malgré tout une bonne expérience, à recommander pour les personnes qui souhaitent une expérience organisée et en groupe.

Il est l’heure de se coucher, pour un dimanche qui nous promet encore de belles choses !

Parc à gibier

A défaut d’avoir vu du gibier en pleine nature, on a décidé (notamment pour mon fils et moi) de nous rendre au Parc à gibier, un endroit où les animaux sont en semi-liberté. Au moins, ici, on était sûr de voir des cerfs !

Je savais également que l’on pouvait entrer dans l’enclos des cerfs et biches pour s’en approcher… ca reste pas très naturel mais pour les enfants c’est quand même une belle expérience.

Sauf qu’en période de brame, les cerfs sont sensibles et peuvent être agressifs, voire dangereux. Du coup on nous prévient dès l’entrée qu’il est impossible d’entrer dans l’enclos, et que l’on a peu de chances de voir les cerfs qui peuvent être dans la partie basse de l’enclos, non visible sans entrer dedans. Décidément on n’a pas de chance ! On nous fait donc une réduction et on décide quand même de visiter le parc à gibier.

Dès l’entrée, on peut voir l’enclos des sangliers, pataugeant dans la boue. Pas très ragoutant mais bon, c’est marrant d’observer la vingtaine de sangliers manger ou se chamailler.

Puis la visite se poursuit avec des enclos dédiés… aux biches et à un jeune cerf. Enfin !! Enfin je vais voir des biches et un cerf ! Dommage que ce soit dans un enclos mais bon.

On est quand même content de pouvoir observer ces bêtes dans un environnement en semi-liberté.

Salut ma biche^^

En continuant on voit un cerf, sans doute très jeune vu la taille des bois et de son corps. Mais il mignon non ??

Je ne vais pas vous montrer toutes les photos mais il me faisait des sourires et m’a même tiré la langue^^ !

Après les sangliers, les cerfs et les biches, on peut observer des oiseaux et et même des daims :

Je pense que le parc à gibier ne plaira pas à tout le monde (notamment ceux qui ne sont pas fans des zoos et autres endroits où les animaux ne sont pas en liberté) mais personnellement j’ai trouvé l’endroit top, avec une belle diversité d’animaux. Et si je repasse dans le coin, je reviendrais clairement à un moment autre que le brame pour observer les cerfs de plus près.

Infos pratiques :

  • Adresse : 130 rue Saint-Michel, 6870 Saint-Hubert
  • Ouverture toute l’année, avec des restrictions durant la période de brame en septembre/octobre
  • Tarifs : 5€ pour les adultes et 3€ pour les enfants

Visite de Bouillon et de son château médiéval

Pour terminer notre week-end en Ardenne belge, direction la petite ville de Bouillon, qui est sur le chemin pour Paris. La ville est située près de la frontière franco-belge et possède notamment un superbe château médiéval, surplombant la rivière La Semois.

En arrivant à l’heure du déjeuner, nous avons choisi le restaurant La Vieille Auberge, typique du coin. Ce restaurant est situé au cœur de la ville, dans un dédale de petites ruelles commerçantes. Ici on mange local. Malheureusement nous étions un peu pressés par le temps donc nous n’en n’avons pas profité à fond.

Mais le temps de prendre un petit apéritif (l’abus d’alcool est mauvais pour la santé) et nos plats arrivent : croque monsieur pour mon fils, lièvre en deux façons pour ma copine et pavé de biche pour moi… un vrai régal moi je vous dis !

Lièvre en 2 façons

Pavé de biche

L’intérieur est également très bien décoré, dans le style bistrot avec un air de campagne… vous voyez ce que je veux dire ?

La Vieille Ardenne
9 Grand Rue, 6830 Bouillon

Après ce bon repas, il est l’heure d’aller explorer le château de Bouillon, le plus ancien vestige de la féodalité en Belgique.Celui-ci surplombe totalement la ville et offre des panoramas de fou !

Pour la petite histoire, le château date du VIIIe siècle, et fût occupé militairement jusqu’en 1830 ! Il fût construit par Godefroy de Bouillon (célèbre pour sa croisade et la prise de Jérusalem), dans le but de protéger la ville et surtout se protéger lui-même dans une enceinte quasi-imprenable. Le plus impressionnant est le fait que le château d’origine ait été construit dans la roche ! Puis il a été modifié, complété, fortifié avec le temps, en particulier par l’architecte Vauban sous le règne de Louis XIV.

En plus de la visite « habituelle » d’un château, de nombreuses expositions captivantes ont lieu dans les différentes pièces, et notamment celle sur l’évolution de l’écriture et de l’éducation, du moyen-âge à nos jours qui est très instructive.

Pour finir, direction la cour du château de Bouillon pour assister au spectacle de rapaces, où les aigles, vautours et autres chouettes effectuent des pirouettent pendant plus de 30 minutes. A faire absolument, surtout si vous avez des enfants !

Château de Bouillon en pratique :

  • Adresse : Esplanade Godefroid 1Bouillon 6830
  • Site web : https://www.bouilloninitiative.be/
  • Tarif : 7€ pour un adulte et 5€ pour les enfants
  • Durée conseillé : 2 bonnes heures
  • Spectacle de vol des Rapaces du 1er mars au 11 novembre

 

Où dormir en Ardenne belge

Nous avons eu la chance de loger à la Barrière de Transinne, un hôtel restaurant 3 étoiles idéal pour découvrir la région.

L’hôtel est idéalement situé : à 5 minutes de l’Eurospace center, 20min des forêts ou encore une trentaine de minutes de Bouillon. Un bon camp de base !

Mais plus que ca, c’est la qualité de l’accueil et de l’hébergement qui m’a plu, avec des chambres classiques mais très classes, des petites attentions (vous voyez ici les couvertures pour la sortie du soir), un restaurant de fou, et un bar bien fourni pour finir les soirées à discuter avec les belges !

La Barrière de Transinne

  • Site web : https://www.barrieredetransinne.be/
  • 4, rue de la Barrière, 6890 Transinne
  • Chambres confort ou familiale à partir de 80 euros

 

Et voilà, il est déjà l’heure de retourner en France et à Paris, après un week-end bien chargé où nature et expériences ont ponctué ces 2 jours en Ardenne belge. Je tiens à remercier tous mes interlocuteurs lors de ce week-end en Ardenne belge, qui m’ont prouvé que les belges ont le cœur sur la main et qu’ils sont des plus accueillants.

Que ce soit à l’hôtel de la Barrière de Transinne, à l’Eurospace Center, au château de Bouillon, à l’Auberge de la Vieille Ardenne ou encore lors de la sortie du brame, j’ai vraiment apprécié chaque moment, et nul doute que je reviendrai très bientôt pour j’espère voir plus de cerfs, pourquoi pas en mode bivouac en pleine forêt !

Ce week-end a été organisé en partenariat avec l‘office du tourisme du Luxembourg belge, mais tous mes propos et avis me sont propres.

Alors ca vous avez aimez ce petit week-end en Ardenne belge ? Si j’y retourne, ca vous dirait de revenir avec moi histoire de voir des cerfs en forêt ?

 

By Nicolas, 22 novembre 2018
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-moi sur Facebook !
Suivez-moi sur Instagram !

@weekend_evasion