Un week-end dans le Morvan, au cœur de la nature

Tous les ans en Septembre, je pars en week-end avec ma chérie, Rafaël restant avec les grands-parents. L’occasion de se faire un city-trip en amoureux. Nous avions fait Bruges, Londres, Amsterdam ou encore Madrid. Mais cette année, nous avions envie de changer. De changer d’air. De changer de routine. De changer d’atmosphère. Grâce à l’Agence de développement touristique de la Nièvre rencontrée au Salon des blogueurs de voyage, nous avons eu l’occasion de nous rendre dans cette région de France, le temps d’un week-end dans le Morvan…

eau-saut-de-gouloux

Depuis quelques temps, avec la folie parisienne, je recherche de plus en plus le calme, la nature et le retour aux choses simples. De prime abord, le Morvan parait comme la région parfaite pour fuir le quotidien, pour un week-end d’évasion. Je crois que ce séjour en terre de Bourgogne n’a jamais aussi bien porté le nom du blog… Vous en doutez ? Ou vous ne connaissez pas cette région ? Suivez le guide et découvrez que faire dans le Morvan le temps d’un week-end !

Vezelay, un des plus beaux villages de France

Situé dans le nord du Morvan, le petit village est accessible à quelques minutes depuis l’autoroute A6, et se trouve donc sur le chemin vers le cœur de la réserve naturelle. Vézelay se trouve en haut d’une colline, et est découpé en deux : le village plus récent où l’on trouve de très bons restaurants mais où il n’y a pas grand chose à y voir. L’intérêt de Vézelay se situe dans le haut de la ville, après avoir franchi une large porte de pierre et crapahuté sur une centaine de mètres sur une petite rue piétonne (ou presque, seuls les locaux ont le droit de la prendre).

village-vezelayVezelay, plus beau village de France

Arrivé en haut se dresse la basilique Sainte-Madeleine, un chef d’oeuvre de l’art roman érigé au IXe siècle, et restauré au XIXe siècle. Il faut savoir que cet édifice religieux, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est une étape du chemin vers Compostelle, il n’est donc pas rare de croiser quelques pèlerins.

basilique-vezelay

La superbe basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay

Pour info, l’entrée à la basilique est gratuite, et faisable de 7h à 20h sans interruption.

interieur-basilique-vezelay

L’intérieur somptueux de la basilique, et une nef de 62 mètres

Juste derrière la Basilique de Vézelay se trouve un grand parc, où je vous recommande de vous poser sous les marronniers et de pique-niquer avec une vue sur tout le Morvan, histoire d’en prendre plein les yeux !

vue-basilique-vezelay

La vue depuis la basilique… juste Wahou !

En plus de la basilique, si vous avez un peu de temps, vous pourrez aussi découvrir la Maison du Seigneur, le musée de l’Oeuvre-Viollet-le-Duc (personnage historique ayant restauré le bâtiment religieux) ou la visite guidée du village, voire de faire le tour des remparts… en calèche 🙂

Pour en savoir plus sur le village, vous pourrez visiter le site de l’office du tourisme de Vézelayvue-vezelay

Les 6 lacs du Morvan

Au cœur du Morvan, des lacs artificiels ont été aménagés depuis le 19e siècle. Au départ, leur utilisé était purement logistique : on se servait des lacs pour amener des troncs d’arbres d’un point A à un point B grâce au courant réalisé par les barrages.

Il en existe 6 :

  • Le lac des Settons (le plus aménagé)
  • Le lac de Pannecière (le plus grand)
  • Le lac de Saint-Agnan (le plus naturel)
  • Le lac de Chaumeçon (pour les sports d’eaux vives)
  • Le lac du Crescent
  • Le lac de Chamboux

Pour les comparer et choisir le votre, Nièvre Tourisme a réalisé un comparatif sur les lacs.

Aujourd’hui, l’utilité première des lacs du Morvan est… le tourisme. Certains lacs sont aménagés pour l’activité nautique (comme le Lac des Settons), certains sont utilisés pour la pêche, alors que d’autres ont gardé leur esprit naturel et restent préservés.

Lors d’un week-end dans le Morvan, impossible de découvrir tous les lacs, il faudra revenir (quel dommage ;)). Pour mes 3 jours dans la Nièvre j’ai donc choisi en particulier deux lacs bien différents :

Le Lac des Settons

Sans doute le lac le plus connu du Morvan… mais aussi le plus animé. En cette période de septembre, il n’y a plus trop de monde. Mais il parait que l’été, c’est l’enfer. Alors profitez des beaux week-end en hors-saison pour y aller.

 

 

S’il est si populaire et touristique, c’est parce que c’est le lac le plus aménagé, permettant notamment de nombreuses activités nautiques sur les 360 hectares d’eau : jet-ski, pédalo, Stand-up Paddle, bateau à moteur, etc. Bref le paradis pour les amateurs de sport.

J’en ai donc profiter pour faire deux activités que je vous recommande vivement :

  • Un tour en pédalo, que le camping nous a gentiment prêté. Je préfère ca au bateau à moteur, car il n’y a aucune nuisance sonore, et on peut donc s’approcher beaucoup plus des oiseaux, prendre notre temps.

Si vous avez l’occasion, partez à la découverte des deux petites îles sur le lac, vous serez seul au monde, en mode « Robinson Crusoé ».

  • Faire le tour du lac en vélo. Pour ma part nous avons pris des vélos à assistance électrique chez Activial. Contrairement au lac de Saint-Agnan (voir plus bas), les Settons est très grand et cela prendrait une petite journée pour en faire le tour. Le vélo est donc idéal pour parcourir les 14km aménagés avec de nombreuses passerelles ou chemins de terre (avec quelques passages sur la route quand même).

Le tour du lac vous permet de découvrir de superbes paysages et panoramas, entre forêt, sentiers naturels et chemins aménagés.

Et après tous ces efforts, rien ne vous empêche de vous baigner, pour les plus courageux tout de même 🙂

Et si vous êtes dans le coin pour le coucher de soleil, ne le manquez surtout pas car le spectacle est grandiose. Je n’en dirais pas plus, admirez :

coucher-de-soleil-lac-settons

Les couchers de soleil sur le Lac des Settons

Lac de Saint-Agnan

Le Lac de Saint-Agnan fait partie des 6 lacs artificiels situés dans le Morvan. J’ai choisi celui-ci car c’est celui qui me semblait le plus sauvage, le plus préservé. Et je ne me suis pas trompé !

Je dois vous le dire, le Lac de Saint-Agnan est clairement mon coup de cœur dans le Morvan !

Le barrage du lac de Saint-Agnan

La vue sur le barrage de Saint-Agnan

Surnommé « le petit Canada », le Lac inauguré en 1969 s’étend sur 150 hectares, et offre un panorama sublime, entre mêlant forêts et grandes prairies, rappelant parfois l’Irlande ou le Canada.

lac-saint-agnan
campagne-saint-agnan

Si vous êtes sportifs, je vous invite à faire le tour du lac, qui fait environ 9km (comptez 3 bonnes heures si vous voulez profiter des paysages et prendre votre temps) et démarre après le monument aux morts de Saint-Agnan.

Le tour du lac est assez bien aménagé (avec des passerelles pour les vélos ou fauteuils roulants) et balisé, il suffit de suivre le chemin qui s’écarte parfois légèrement du lac, ne soyez donc pas surpris !

barrage-lac-saint-agnan

Le barrage du lac de Saint-Agnan

vue-lac-saint-agnan

Parfois vous serez presque perdus au cœur de la forêt mais pas de panique le chemin est très bien balisé. Et au final, en venant dans cet endroit, ce n’est pas ce que l’on cherche d’être tout seul ?

balade-saint-agnan

foret-saint-agnan

Le Saut de Gouloux

Le saut de Gouloux est l’un des incontournables du Morvan. Et bizarrement, je n’ai pas vraiment croisé de monde…

Départ du Saut de Gouloux

Départ du Saut de Gouloux

Située au cœur de la forêt, la cascade ne se voit absolument pas de la route, et est accessible après une petite balade en forêt. Deux chemins sont disponibles : un qui permet de rejoindre la cascade en 15 minutes, et un autre en 1 heure. Bien évidemment, on choisit celui dure une heure 🙂

balade-saut-de-gouloux

Le petit chemin de rando pour arriver au Saut de Gouloux

Le parcours est très bien indiqué et balisé (avec des petits poissons sur des pierres, « la truite Fario ») et c’est un réel bonheur de découvrir ce coin du Morvan. En plus on était seuls, au milieu de cette forêt. Pile ce que je cherchais ! Durant une heure, on entend plus ou moins le ruissellement de la cascade au loin sans jamais l’apercevoir, tout en se promenant et profitant de la nature.

Une fois arrivé à la cascade, encore une fois on est seuls (c’est sans doute plus touristique durant l’été). Et quel bonheur de se poser face à cette cascade de 10 mètres pour prendre le déjeuner !

cascade-saut-de-gouloux

Si vous souhaitez monter le long de la cascade, passez par le chemin de terre à droite… pas comme moi qui ai galéré en passant par l’eau gelée !

Vous pourrez aussi voir sur la droite de la cascade le reste de deux moulins (un pour la farine, un pour l’huile) et d’un ancien port de flottage, car le site servait dans le passé au flottage du bois.

Clairière au Saut de Gouloux

Une jolie clairière au Saut de Gouloux

Le Saut de Gouloux, accessible à 7km de Montsauche-les-Settons. Se garer au parking du restaurant.

Bibracte et le Mont Beuvray

Cachée au milieu des forêts du Morvan, la ville de Bibracte était autrefois la capitale du peuple celte des Éduens, un peuple gaulois allié de Rome, au I siècle avant JC. Bibracte était un important centre de commerces et d’artisanat.

Ruines de Bibracte

Je n’ai pas eu le temps de visiter le Musée de Bibracte, mais à lire les commentaires sur le web, c’est un lieu à découvrir absolument si vous êtes fan d’histoire. Grâce aux guides du musée, vous pourrez découvrir cette civilisation à travers des films, des maquettes ou encore des outils du quotidien des celtes… Un vrai retour 2000 ans en arrière pour 10 euros seulement.

Ruines de Bibracte

Une fois le musée visité, partez à la découverte des ruines archéologiques de Bibracte, en accès libre. Bon la visite des ruines est assez rapide mais reste très instructive, et les plus jeunes pourront profiter des ateliers découverte, pour réveiller l’archéologue qui sommeille en eux ! Découvrez aussi l’oppidum (« ville fortifiée ») construit à la fin du IIème siècle avant J-C, au sommet du Mont Beuvray, et entouré d’un rempart de 7 km.

Mont Beuvray

Continuez en suite vers le sommet des bois et découvrez le Mont-Beuvray, culminant à 821m d’altitude, offrant une vue à couper le souffle sur le Morvan. On dit même que certains jours, on peut apercevoir le Mont-Blanc ! Idéal pour un petit pique-nique.

paysage-mont-beuvray

La vue à couper le souffle depuis le Mont-Beuvray

Trouver une forêt… et se perdre

Si vous venez dans le Morvan, c’est je pense surtout pour son côté nature. Alors partout où vous irez, vous trouverez des bois, des forêts sans personne (en tout cas sans être humain).

Quoi de mieux de s’y aventurer, de s’y perdre (pour les plus courageux) et de partir à la découverte de la forêt, de ses secrets ? Peut-être que vous ferez des rencontres inattendues (beaucoup de biches s’y baladent) ?

Prenez le temps de profiter du moment et faites appel à vos 5 sens : écoutez le silence de la forêt, humez les odeurs des champignons ou de la sève des arbres, goûtez aux fruits rouges (mûres, fraises des bois), touchez la douce mousse jonchant le sol, contemplez la taille des cèdres dont on aperçoit à peine la cime. Bref vivez !

Où dormir dans le Morvan

J’ai eu la chance d’être accueilli dans le camping Plage du Midi, situé sur les bords du Lac des Settons, et de dormir dans deux logements plutôt atypiques : une roulotte et une cabane dans les arbres.

La roulotte est plutôt simple, et ressemble pas mal à une caravane au niveau du confort. Pour 56€ la nuitée en basse saison le rapport qualité-prix est imbattable !roulotte-morvan

Quant à la « cabane aux secrets« … Si vous voulez tester un logement inhabituel, alors la cabane est faite pour vous ! Elle est construite sur des arbres (et soutenue au sol par des piliers), reliée au sol par une passerelle en bois qui mène directement sur une porte faite sur-mesure, aux détails incroyables. A l’intérieur, on pourrait se dire que le confort serait sommaire… Et bien pas du tout, bien au contraire ! Les lits sont ultra confortables, la salle de bain moderne (la douche est encore mieux que chez moi), et l’intérieur est cosy. On se croirait vraiment coupé du monde ! Un véritable lieu d’évasion, hors du temps… J’aurais l’occasion d’y revenir dans un prochain article (oui oui, un peu de suspense ne fait jamais de mal).

La cabane aux secrets

La cabane aux secrets

Je développerais beaucoup plus le camping dans un prochain article, et tiens à remercier chaleureusement les propriétaires, on ne peut plus accueillants !

Camping Plage du Midi – Rive droite – Les Branlasses • 58230 Montsauche-les Settons

Où manger dans le Morvan

Beaucoup d’adresses sont à tester, mais en 3 jours seulement, voici 3 restaurants testés et approuvés que je recommande pour votre week-end dans le Morvan :

  • « Le Cheval Blanc », situé à Vézeay. Plutôt gastronomique et classe, le menu à 18 euros (plat-dessert) était succulent. Comme tout restau gastro, les portions ne sont pas vraiment grosses mais la cuisine est raffinée. Petit plus : une terrasse bien ensoleillée.

Fondant chocolat, crème anglaise au safran et fruits rouges

Le Cheval Blanc, Place du Champ de Foire89450 Vézelay

  • « Les grillons du Morvan », un restaurant qui a très bonne réputation dans le coin. Une décoration très ancienne (trop à mon goût) mais des plats copieux et savoureux. J’ai notamment testé le menu du déversoir avec 3 plats : terrine de porc et jambon, filet mignon et son gratin de charlottes sauce miel et tarte aux myrtilles sauvages (comptez 23€ pour le menu)

Les Grillons du Morvan, Lac des Settons – Rive droite, 58230 Montsauche-les-Settons

  • « Auberge de la Queue du Lac » : si vous souhaitez tester une cuisine de terroir, foncez dans cette auberge ! La patronne cuisine tout elle-même. Pour ma part je vous recommande la fondue bourguignonne, une des meilleures goûtées dans ma vie !

Auberge de la Queue du Lac, Le Haut Forgot, 58230 Moux-en-Morvan

Alors, comment avez-vous  trouvé ce week-end dans le Morvan ? Je vous ai donné envie d’y aller ? En tout cas moi c’est sûr, l’an prochain j’y retourne pour découvrir d’autres lacs et me balader en pleine nature !

Encore un grand merci à l’Agence de Développement Touristique de la Nièvre qui m’a permis de découvrir cette belle région du Morvan. Toutes les photos et opinions sont les miennes.

    19 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *